la compagnie bravelame Index du Forum
 
 
 
la compagnie bravelame Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La Flotte: De la construction du Valkyrie aux Îles Brisées.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie bravelame Index du Forum -> La Compagnie -> Textes RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bridelion Waterac
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 34
Masculin

MessagePosté le: Dim 11 Déc - 02:46 (2016)    Sujet du message: La Flotte: De la construction du Valkyrie aux Îles Brisées. Répondre en citant

"-Allez, bouge toi! Le chef de chantier va encore crier si on ne se dêpeche pas de fixer cette foutue coque en bois!"


Marcus redoubla d'effort avec son marteau. Trois cents clous. Voilà ce qu'il avait frappé pendant près de deux heures. Et il n'en était même pas à la moitié... Oh, il était fier de travailler sur cet ouvrage, c'était un grand honneur que lui faisait son seigneur, évidemment! Mais plus le temps passait, et plus Marcus se demandait si il avait bien fait d'accepter ce poste. Ses journées étaient longues et douloureuses, ses nuits courtes. 


"-C'est pour la bonne cause, Marcus. Ils ont besoin de notre aide." lui avait-assuré son Lord. 


Il avait beau ne pas se sentir concerner par cette horde qui faisait des ravages au Sud, il avait tout de suite accepté, par solidarité envers ces semblables d'Hurlevent. Ainsi, il accepta de participer à la construction de ce navire gigantesque de transport. Il avait beau n'être fait que de bois et de cordes, il n'en restait pas moins très impressionnant. Le bois était d'un noir profond, et les cordes elle-mêmes avaient été peintes en noir. Seul le blason Waterac montrait ses éternelles épées bleues au centre des voiles. 


Il avait beaucoup regardé ce navire, émerveillé, au début. Mais plus le temps avançait, plus il fallait se hâter, car Lordaeron semblait vouloir contre-attaquer la Horde le plus tôt possible. La coque était le dernier élément à fixer sur le navire, et il pourrait partir. Ils auraient dû le faire en deux jours, mais cela faisait deux semaines à présent. Tout d'abord, la coque avait été fixée, mais ne tenait pas. Ensuite, c'était les clous qui étaient trop fragiles. Puis encore après, le bois fut attaqué par les termites avant d'être traité. Cette fois, par contre, tout roulait, il n'y avait aucun problème. Du moins, c'est ce qu'ils espéraient tous. Le chef de chantier était au bord de la crise de nerf, il ne voulait pas qu'une négligence retarde encore la fin de ce chantier. 


Il lui fallut pas moins de six heures encore, avec son camarade Ronald, pour finir de mettre les clous. C'est avec surprise qu'ils entendirent une voix grave derrière eux, juste après avoir mis le dernier clou.


"-Juste à temps, messieurs! Ce navire se dirigera vers le sud dans deux jours avec à son bord du matériel et des hommes. Que les orcs se tiennent prêts, Lordaeron vient à la rescousse d'Hurlevent, et Fort-Criant suit le mouvement!"


Le Seigneur Waterac était accompagné de son jeune fils Brynden. Aucun des deux ouvriers ne les avaient entendus arrivé, et leur présence les mettaient mal à l'aise. Ils n'étaient pas habitués, eux qui n'étaient que de simples fils de fermiers des alentours. 








Deux jours plus tard, comme promis, le navire partit en mer. Marcus et Ronald observaient le départ en retrait, soulagés de voir leur ouvrage prendre la mer, mais aussi inquiets. Et si ils avaient mal fait leur travail? Et si un accident arrivait? Ils ne dirent mot, s'attendant au pire. Puis lorsqu'ils comprirent que le navire n'avait aucun problème malgré la mère agitée, ils soupirèrent.


"-Tu crois qu'ils reviendront? J'veux dire, la Horde, paraît que c'est pas des rigolos.


-Ils reviendront, oui. Ce navire les ramènera. Ce n'est pas pour rien si le Lord a dit que ce navire serait comme les vierges guerrières des mythes anciens, qu'il escorterait les hommes jusqu'à leur destination sans encombre. C'est pas pour rien qu'il l'a nommé Valkyrie."


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Déc - 02:46 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bridelion Waterac
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 34
Masculin

MessagePosté le: Mer 14 Déc - 19:11 (2016)    Sujet du message: La Flotte: De la construction du Valkyrie aux Îles Brisées. Répondre en citant

[hrp: Bond temporel jusqu'en l'an 33, lors de Mist of Pandaria. L'action prends place lors de la première bataille du Valkyrie en tant que navire de guerre, à l'époque de la Voile Pourpre.]


"Aux postes de combat, aux postes de combat, ce n'est pas un exercice. Je répète, aux postes de combat, aux postes de combat, ce n'est pas un exercice. Multiples contacts visuels en approche, réprouvés."


La Déferlante passa à côté du Valkyrie en trombe pour faire face aux navires ennemis. Le Phénix de Sang le rattrapait.


L'Amiral Sylvius avait décidé que le Valkyrie n'était pas apte à se battre, que c'était un bâtiment trop instable et peu fiable. Il avait même insisté pour qu'il reste au port et ne se mêle pas de cette opération. Il n'aimait pas les modifications qu'avait fait Bridelion récemment. C'est donc pour cela que le navire à l'aspect si métallique restait en arrière tandis que ces homologues fonçaient vers les réprouvés avec vitesse. 


Mais parlons-en, des réprouvés! Six navires. Un grand, deux standards, et trois petits. Une petite flotte classique. Les voiles étaient toutes frappées du symbole de ce peuple impie. Face à eux se tenaient la Déferlante et le Phénix de Sang, deux navires plutôt grands aux voiles pourpres. L'Amiral Sylvius se trouvait à bord du premier, le navire le plus puissant de la Voile Pourpre, et le capitaine Lunelame, le second de l'Amiral, était habituée à se battre avec son Phénix. Mais Bridelion n'était pas dupe. Deux contre six, c'était du suicide. Mais les ordres l'empêchaient de faire quoique ce soit. 


Il assista aux premiers échanges de boulets impuissant, doutant sérieusement de l'issu de ce combat. Un des boulets traversa une des voiles de la Déferlante et continua jusqu'au Valkyrie, qu'il percuta à la coque de plein fouet. Rien de plus qu'une bosse. Bridelion sourit, au moins le blindage était-il utile. 


"-C'est de la folie, Bridelion! Nous devons intervenir!"


Pour une fois, Bridelion était d'accord avec sa soeur. Si cette escarmouche maritime tournait mal, ce serait alors les trois navires les plus puissants de la Voile Pourpre qui disparaîtraient. Et alors, les projets fous de conquête de Bridelion ne pourrait être accomplis. Il sortit un orbe rôsatre d'une des sacoches à sa ceinture et la fixa. Maintes fois, cet orbe lui avait indiqué la route à suivre, les choix à faire ou non. C'était cet orbe qui avait mené Bridelion jusqu'à la Voile Pourpre. 


Comme à chaque fois, il était comme absorbé par cet objet magique. Ikarea le voyait bien. Elle étudiait le même, de son côté, mais elle ne parvenais à aucun résultat valable. Elle n'aimait pas ça, elle sentait que cette chose faisait du mal à son frère, que ça le détraquait mentalement. Mais dès qu'elle abordait le sujet, il devenait violent, presque autant que l'était son père. 


Elle aurait voulu le tirer de cette emprise, mais elle n'en eu pas le loisir. 


Une détonation assourdissante fit tourner Bridelion, mais aussi tout les autres vers la Déferlante. Le navire était en flammes. Pire que cela, il coulait. Le navire amiral de la Voile Pourpre coulait!


Des six navires réprouvés, Ikarea constata qu'il n'en restait que quatre. Trois, lorsque le Phénix de Sang parvint à abattre son adversaire. Mais le Phénix ne pourrait pas affronter les trois autres. De la fumée s'en élevait, c'était mauvais signe. 


Bridelion observait l'épave qui coulait. L'Amiral Sylvius était probablement mort. Le nouvel amiral se tenait là-bas et avait besoin de lui. Lunelame avait besoin de lui. 




"-Si une cour martiale est le prix pour sauver les autres, ça me va. Activez les moteurs, que les artilleurs se tiennent prêts à ouvrir le feu. On y va."


Un craquement horrible se fit entendre sur le Phénix. Des tonneaux de peste venaient de percuter le pont supérieur. Bridelion pouvait entendre d'ici les cris d'agonies des pauvres âmes qui se trouvaient au point d'impact. Et il voyait aussi les survivants sauter à l'eau. De Lunelame, aucune trace. Sans équipage pour le manœuvrer, le Phénix s'empressa de rejoindre la Déferlante au fond des océans. 


Ils étaient seuls. Le Valkyrie était seul. Bridelion s'empara du cor, et souffla dedans. Ikarea amplifia le son qui en sortit avec sa magie. C'est donc une note lugubre et effrayante qui atteignit les trois navires réprouvés restants. Une note qui provoquait un sentiment de peur, mais aussi qui promettait un destin tragique aux réprouvés. 


La note les pétrifia tellement sur place qu'ils ne remarquèrent pas tout de suite que le Valkyrie leur fonçait droit dessus. Personne n'aurait pu deviner ce que Bridelion s'apprêtait à faire.


Le navire prenait de la vitesse, et ne changeait pas de cap. Puis un sifflement métallique se fit entendre, au devant de la coque. Seuls quelques yeux avertis apeçurent la lame, qui sortant d'une fente habillement dissimulée dans la coque, qui se dressait à l'avant. Elle faisait toute la hauteur de la proue, et son épaisseur était telle qu'un choc ne la briserait pas. Un choc. Lorsque le premier navire réprouvé le comprit, il était déjà trop tard. 


Le Valkyrie percuta violemment son adversaire de manière perpendiculaire. Le navire réprouvé était en bois, léger, et fin. Le Valkyrie était recouvert de métal, lourd, et rapide. La coque en bois ne résista pas à l'impact, et l'eau s'engouffra dans les cales. Bien que ralenti, le Valkyrie continua d'avancer, et coupa littéralement l'autre en deux dans des craquements effroyables. 


Un des deux navires réprouvés restant tira. Le Valkyrie était considérablement ralentit, probablement endommagé. Ne pas tenter sa chance aurait été stupide. 
C'est là que les canons du Valkyrie entrèrent en action. Plusieurs salves partirent, et s'en fut fini, de la petite tentative réprouvée. Un boulet s'écrasa dans la réserve de peste et fit exploser la partie avant du navire. 


Bridelion cherchait le troisième navire du regard, mais il ne le voyait plus. Il finira par le voir, s'enfuyant vers le nord. Il aurait bien voulu le poursuivre, mais les rescapés des deux autres navires de la Voile nageait vers le Valkyrie.


Après que l'Amiral Sylvius et le capitaine Lunelame furent sortis de l'eau (sans aucune blessure, ce qui en étonna plus d'un), ils repartirent vers Hurlevent.




Quatre jours plus tard, Bridelion prendra le titre de Second de l'Amiral. Le Valkyrie fut officiellement déclaré navire Amiral, même si Sylvius ne commandait pas à son bord. C'était plus un titre honorifique qu'autre chose.


C'est ce jour-ci que le Valkyrie devînt ce qu'il ne cesserait d'être: un navire de guerre, un navire de commandement. 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:50 (2018)    Sujet du message: La Flotte: De la construction du Valkyrie aux Îles Brisées.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie bravelame Index du Forum -> La Compagnie -> Textes RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com