la compagnie bravelame Index du Forum
 
 
 
la compagnie bravelame Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les faubourgs de Suramar.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie bravelame Index du Forum -> La Compagnie -> Events
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bridelion Waterac
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 34
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Avr - 21:01 (2017)    Sujet du message: Les faubourgs de Suramar. Répondre en citant

Suramar est une ville plurimillénaire, qui était auparavant cachée aux yeux du monde par un puissant dôme de magie. Cependant, le pacte passé entre la Grande Magistrice Elisande et le sournois Gul'dan mit fin à ses millénaires d'isolement. Alors que les fiers héros d'Azeroth affrontaient les horreurs grouillantes dans l'Arcavia, la noblesse gangrenée dans la Cour des Etoiles, la population dans l'ensemble de la ville ne cessait d'être victime des exactions des démons. La Compagnie Bravelame décida alors de se joindre aux forces elfiques de la région pour sécuriser l'ensemble de la ville, pendant que les héros mèneraient l'assaut sur le Palais Sacrenuit. 
 
 

 
 
 
Le groupe armé de la compagnie partit du Temple d’Elune à Val’Sharah, avec pour objectif de gagner Suramar par la route principale, afin de rejoindre au plus vite les forces elfes alliées à l’entrée de la ville.
 

 
Le trajet se passa sans aucun encombre, au grand étonnement de la troupe qui s’imaginait que les Sacrenuits extérieurs à la ville auraient l’intelligence de couper les routes entre les assiégeants et les possibles renforts. C’est donc de longues heures de galops plus tard que le groupe ; rejoint à l’entrée du territoire de Suramar par Gabriel, un vieil homme fort agaçant ; arriva à l’entrée du siège.
 

 
 
Tandis que Thion MacGallaway présentait ses hommages à la Grande Prêtresse Tyrande Murmevent, le groupe se promena dans le campement, afin de comprendre la tension et les enjeux dû à l’assaut imminent. Et l’imminence de l’assaut était sûrement une bonne chose pour Bridelion, car son armure gangrenée déplaisait fortement aux sentinelles présentes autour de lui.



 
 
Le cor sonna par deux fois, et la Compagnie se jeta à l’avant des troupes. Leur mission était d’atteindre la Lune Descendante, dont on n’avait plus de nouvelles depuis des heures. Tandis que la majeure partie des troupes alliées s’engouffrait sur l’avenue principale en direction du port, puis du Palais ; la compagnie bifurqua en direction du Domaine Lunastre, d’où ils pourraient atteindre rapidement leur objectif par un chemin sécurisé.





Cependant, face à une escouade conséquente de forces sacrenuits, ils se retrouvèrent acculés sur les corniches surplombant les bas-quartiers de la ville. Ils durent donc improvisés pour ne pas finir entre quatre planches de bois, et improvisant une corde avec les matériaux de la maison la plus proche, ils descendirent en rappel dans les quartiers plus bas, tandis que MacGallaway retenait du mieux qu’il pouvait les sacrenuits.
 



Pour la suite, tout est brouillon. Une fois arrivés en bas, des démons s’en prennent à eux, rapidement repoussés. Puis viens le chaos : Les compagnons se voient obligés de fuir à travers les ruelles étroites de la ville, entourés d’ennemis, espérant atteindre la Lune Descendante le plus vite possible. Par un miracle inexplicable, ils arrivèrent tous dans le quartier, intacts. Cependant, l’horreur ne faisait que commencer. Des démons étaient présents dans chaque recoin, des cadavres de femmes et d’enfants gisaient, fumants, sur le sol, et quelques rares rescapés se retrouvaient aux prises avec des inquisiteurs et autres gangrelames sacrenuits. Ralliant le plus possible de survivants, le groupe se diriga alors vers les quais, espérant y trouver des bateaux, qui leur permettrait d’évacuer tout le monde. Ils atteignirent un bâtiment, sous contrôle allié, et les civils y trouvèrent une porte de sortie par le biais du portail. Le groupe de la compagnie s’arrêta là pour panser les blessures de certains, et se mettre au jus quant à la situation dans l’ensemble de la ville.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Avr - 21:01 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bridelion Waterac
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 34
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Avr - 15:41 (2017)    Sujet du message: Les faubourgs de Suramar. Répondre en citant

Tandis que Thion MacGallaway et les autres soufflaient, Bridelion et son éternelle carcasse parla avec une déserteuse de la Garde Crépusculaire nommée Victoire. Il apprit ainsi entre autres informations que les civils de la Lune Descendante ayant survécu à l’attaque étaient déportés vers le port, d’où partaient des navires vers le bastion gangrâme, l’infâme camp de la Légion juste à l’Ouest de la ville. 


 







Victoire s'en alla ensuite rejoindre l'assaut sur le Palais Sacrenuit, qui commençait à peine à en croire l'agitation visible sur les remparts du Palais. Bridelion lui, alla faire son compte-rendu aux autres, tout en saluant Galadran Fier-Ecu, Comte de Verteplaine, qui venait de se joindre à l'expédition. Et après une courte discussion et une explication du plan à suivre, les compagnons se jettèrent à l'assaut de la ville une fois de plus.
















Voler une gondole pour traverser rapidement la baie et atteindre le port. Telle était l'idée de base. Sauf qu'à peine étaient-ils de nouveaux dans les ruelles, que des civils terrorisés les collèrent, ralentissant grandement leur progression, et laissant même l'opportunité à un infiltré sacrenuit de s'approcher de très près de Karitas, qui par chance eu le temps de parer le coup de dague et d'abattre le malheureux. 











Une fois les civils récupérés par un autre groupe, et une gondole volée plus tard, le groupe infiltra le port avec une discrétion digne d'une Etoile de Fer de la Horde de Fer, c'est-à-dire aucune. Certains diront tactique pinage, d'autres diront folie. Mais les résultats furent concluants. Les démons et sacrenuits ne s'attendaient pas du tout à une attaque frontale de la part de six personnes, encore moins venant de l'intérieur même du port. Ils furent gênés par leurs propres défenses, permettant au groupe de libéré le plus de civils possible, et de massacrer au passage quelques gangrenés. 







Revenir en haut
Bridelion Waterac
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 34
Masculin

MessagePosté le: Mer 26 Avr - 16:58 (2017)    Sujet du message: Les faubourgs de Suramar. Répondre en citant

Cependant, leurs péripéties n'étaient pas encore achevées. En effet, le quartier noble de la ville contenait encore quelques dissidents, et il était plus qu'entendu que les compagnons devaient aidés les autorités locales à pacifier les rues. D'autant plus qu'au Palais Sacrenuit, l'assaut semblait prendre de l'ampleur: En effet, un nuage verdâtre dense flottait maintenant au dessus de la flèche supérieure, et les compagnons crurent voir à travers les fenêtres de la tour des signes d'affrontements. 





Pour une question de gain de temps, décision fut prise d'utiliser des planeurs de facture gobeline afin de descendre le plus vite possible des hauteurs du port, directement dans le quartier noble. Malgré quelques réticences, notamment de Cassandre qui n'avait encore jamais planée de sa vie, les compagnons s'élancèrent les uns après les autres dans les airs. 










Étonnamment, tous atterrirent au même endroit, et sans aucun dysfonctionnement des planeurs. Comme quoi, l'ingénierie gobeline basique n'explose pas toujours. 
Ils se frayèrent alors un chemin à travers le quartier noble, attirés par une sorte de lumière verte qui émanait d'une des rotondes à l'entrée de la Cour des Etoiles. Après une altercation plutôt éphémère avec trois succubes, dont seuls les femmes nieront le charme pourtant certain de ces demoiselles, ils se retrouvèrent face à un ennemi... inattendu.





Devant eux se tenait un inquisiteur de la légion. Pas n'importe quel inquisiteur, mais un de ceux servant le Nathrezim Baal, ennemi juré du Commandant de l'expédition, Thion MacGallaway. Le démon prit la parole et leur promit qu'après leur défaite, il irait lui même s'occupé des familles des compagnons, et particulièrement celles du Comte Galadran de Fier-Ecu et de l'Amiral Bridelion Waterac. 








L'inquisiteur envoya deux Shivarrah afin d'accomplir la besogne qu'il pensait aisée. Les Shivarrah ne tiendront guère plus de quelques secondes face à la maîtrise des armes. Et l'inquisiteur ne tiendra guère plus face à la lame de MacGallaway.





Une fois le démon mort, ils prirent la décision de se retirer de cette partie de la ville, étant donné que d'autres groupes armés s'en prenaient aux démons encore sur place. En regagnant le sommet du port, ils découvrirent que le Palais Sacrenuit était tombé. Gul'dan avait été défait. Les héros avaient réussis! 









Malgré le scepticisme de l'unité, tous furent heureux de cette victoire, et c'est ainsi que tous repartirent pour Dalaran et se dispersèrent, chacun profitant de cette accalmie. Mais ils ne savaient pas qu'ils seraient appelés à reprendre du service dans peu de temps, très peu de temps...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:35 (2018)    Sujet du message: Les faubourgs de Suramar.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie bravelame Index du Forum -> La Compagnie -> Events Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com