la compagnie bravelame Index du Forum
 
 
 
la compagnie bravelame Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La fin.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie bravelame Index du Forum -> La Compagnie -> Textes RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thion MacGallaway


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2016
Messages: 44
Localisation: Royaumes du Nord
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Lun 18 Déc - 19:13 (2017)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

La fin. 
 


La fumée et les flammes imposaient leur règne sur la Citadelle du Seigneur Baal. Le Vaisseau qui venait de s’exploser contre les fortifications avait causé de terribles ravages, les cris de victoires des guerriers qui assaillent son domaine fit trembler quelques démons dans la salle du trône.


Le Nathrezim avait perdu beaucoup de troupes, mais cela ne semblait pas le troubler. Il c’était préparé à ce moment depuis des mois.


C’était un jeux, un jeux de vie et de mort, d’ombre et de Lumière, qui gagnerait ? Lui, dans tous les cas, peu importe ce qui arriverait ce soir là, il avait déjà gagné…




I - L’heure du jugement :


Thion MacGallaway avançait dans la salle avec ses hommes, ils étaient venus pour tuer Baal définitivement, mais le Seigneur de l’effroi savait ce que le Commandant était venu chercher, Karitas.


“Baal ! L’heure de ton jugement est venue, descend de tron trône et viens nous affrontés !”


Le démon, avachi sur son trône corrompu, tapais dans ses mains réservant un applaudissement à la petite troupe.


“Et si nous réglons ça par un duel Thion ?! Toi contre moi, sans aide des deux côtés ?”


“Me prend-tu pour un idiot ? Je sais de quoi tu es capable, je ne suis qu’un homme, je sais que j’ai peu de chance face à toi…”


“Certes, alors assez perdu de temps, dans ce cas… *claque des doigts* Je vais me divertir en vous regardant essayé de survivre.”


Une vague de démons sortaient de deux immenses portes des deux côtés de la pièce, tant dis que le portail d’où venaient les intrus se refermait, ils ne pouvaient plus reculés.


Un monstrueux seigneur des abîmes fit irruption dans la salle. Ainsi que deux femmes Eredar aux sinistres ailes et à la taille imposante.


Le Commandant pris la tête du groupe pour motiver ses hommes, ce n’était pas le moment de flancher.


“BRAVELAMES, MONTREZ LEUR DE QUOI VOUS ÊTES CAPABLES, NOUS NE SOMMES PLUS LES PROIES, CE SONT EUX QUI ONT PEUR DE NOUS DESORMAIS ! VICTORIEUX SERONT LES BRAVELAMES ! POUR LA LUMIERE ! POUR AZEROTH !!! CHARGEZ !!”


[RP ON]


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 18 Déc - 19:13 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dorsator Croc-Azur


Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2016
Messages: 24
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 21 Déc - 21:24 (2017)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Naenya s'élança la première alors que Thion finissait de hurler sa charge. Ses doigts devinrent alors griffes, sa peau fourrure et ses dents crocs. Elle se jeta à la gorge du premier gangregarde qui se trouva sur son chemin. Lorsqu'elle releva le regard, ce fût pour voir Dorsator repousser d'un coup de masse un garde-courroux qui manqua de la trancher.

Dorsator échangea un bref regard avec son élève avant d'écraser un diablotin. Là où Naenya fonçait, il dégageait tous ceux qui tentaient de l'approcher. Il semblait malgré tout désapprouver l'attitude de la jeune elfe, mais ne lui criait rien pour la décourager.


Revenir en haut
Thion MacGallaway


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2016
Messages: 44
Localisation: Royaumes du Nord
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 21 Déc - 23:47 (2017)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Emporter par la fureur de l’ours, Thion se mit à frapper dans tous les sens, tranchant des gorges, coupant des bras, des jambes, sa seule obsession était Baal, les deux adversaires se regardaient en permanence, le Seigneur démon profitait de sa vue imprenable sur le combat depuis son sinistre trône.


Pendant que les combats faisaient rage, Krysuum et Feltarion suivirent la demande qu’avait fait le Commandant avant de se mettre en route pour Antorus, libéré Karitas dès que possible, profitant du chaos pour entrer par l’une des portes et atteindre les hauteurs de la salle.


Cependant, des démons leurs barraient la route...  


Dans la mêlée, les hurlement de rage du Comte Ravenheart enhardirent les hommes, le géant se battait avec vaillance, ouvrant l’estomac d’une des brutes avec toutes ses forces.


Revenir en haut
Skyhigh


Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2017
Messages: 2
Féminin

MessagePosté le: Ven 22 Déc - 16:21 (2017)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

A ce moment là, une seule chose comptait pour Auriel; protéger Thion, Taethias et sa personne contre tout danger. Ainsi, elle s'assura de défendre les arrières des deux MacGallway. Lorsqu'un démon s'approcha de trop près elle invoqua un rayon de lumière qui le frappa, il s'écroula. Elle savait que sa sœur jumelle ne lui pardonnerait jamais si elle périssait ici. Une seule erreur pouvait lu être fatale mais la Grande Prêtresse avait un mental inébranlable et ainsi aux côtés des Bravelames elle invoqua la lumière pour combattre les démons et soigna les blessés.

Revenir en haut
Bridelion Waterac
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2016
Messages: 34
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Déc - 16:57 (2017)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Bridelion n'attendit pas qu'un démon l'attaque en premier pour charger. Bien qu'il n'était pas habitué à combattre sans son habituelle carcasse, ses réflexes n'étaient pas pour autant mauvais. Les rares moments où ses bras n'étaient pas assez rapides pour parer un coup, c'était sa propre soeur, Ikarea, qui se tenait juste derrière lui, qui propulsait le démon en arrière avec un barrage arcanique. 


Bien entendu, il ne pouvait pas être sérieux dans une telle situation, sans quoi il n'aurait pas été lui-même. C'est pourquoi à bord du vaisseau de la Légion volé, il avait proposé un concours avec une chasseuse de démon nommée Telrena. Celui qui tuerait le plus de démon devrait une tournée à l'autre. Une troisième elfe, une archère, s'était rajoutée dans le pari. 


C'est donc en criant leurs scores respectifs que les trois compagnons combattaient, ce qui avait comme effet de détendre légèrement les plus terrifiés, et d'agacer encore plus les plus déchaînés des compagnons. 


Revenir en haut
Karitas


Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2016
Messages: 45
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Déc - 18:49 (2017)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Karitas mit un certain temps à ouvrir les yeux. Ce marin-là, pour une raison qui lui échappait, il lui semblait que la maison était différente ; pourtant les meubles étaient rangés contre les murs en bon ordre, la douce lueur d'un cristal veillait sur sa table de chevet, et les gazouillis des perruches de Talador lui parvenaient de la fenêtre entrouverte. 


Elle repoussa ses couvertures, sans conviction, réprima un bâillement et s'étira avec nonchalance. Elle avait l'impression brumeuse d'avoir les bras et les jambes engourdis, ankylosés par le sommeil. Mais cette sensation passagère disparaîtrait sans doute bientôt.


Après sa toilette rapide du matin, consacrée à s'éclabousser le visage d'eau fraîche des montagnes, et à démêler ses cheveux, elle roula autour d'elle un peignoir en soie dont elle noua négligemment les lacets. Elle était à peu près prête pour retrouver sa famille autour d'un bon petit déjeuner.


En descendant l'escalier, son sabot droit glissa sur une marche ; elle se rattrapa de justesse avec une impression étrange de balancement. Était-elle malade ? Pourtant elle ne ressentait pas de fièvre. Intriguée, elle s'accrocha à la rampe pour passer les derniers degrés. Ses doutes s'envolèrent quand elle vit, déboulant dans le couloir, sous son nez, son fils et sa fille chérie, déjà occupés à se pourchasser. 


C'est tout juste s'ils pensèrent à lui lancer un "bonjour maman !" tandis qu'ils disparaissaient, sans doute dans le jardin pour y inventer de nouveaux jeux. Karitas tenta de leur faire la leçon, mais les reproches moururent avant d'avoir quitté ses lèvres. Elle aimait trop ses enfants pour les sermonner. Ils étaient vraiment tels qu'elle les avait toujours rêvés : si vivants, joyeux, avec un brin d'effronterie...


Avec un sourire béat, la jeune Draenei franchit la porte de la salle commune. Elle sentit aussitôt une odeur chaleureuse de viande grillée emplir ses narines - mais elle n'aurait pas pu dire de quoi il s'agissait. Du reste elle n'y prêtait pas attention. Son esprit, son corps, son âme tout entière se tournaient vers celui qui occupait la pièce.


Elle avait d'abord senti sa présence rassurante, une aura de calme, de paix, qui enrobait tout son univers. Le simple fait de se trouver près de son compagnon la plongeait dans des sensations de bonheur, de complétude, qui la surprenaient à chaque fois.


"Eh bien ma chérie, on a fait la grasse matinée ce matin ?" Plaisanta-t-il en se tournant vers elle, une tasse de liquide noir et brûlant à la main.


Karitas, sans doute encore engourdie par la nuit, ne distinguait qu'une voix douce, légèrement moqueuse, et le corps puissant et musclé de son compagnon. Elle se glissa paresseusement sur une chaise près de la table, son sourire devenant peu à peu ironique, et répliqua en entrouvrant les yeux :
"Grasse ? Est-ce à dire que tu me trouves trop grosse ?
-Tu sais bien que non, répondit sa moitié en poussant la tasse devant elle. Mais si tu veux faire de l'exercice, je suis à ta disposition."


Elle referma la main sur l'anse de la tasse. Malgré le violet qui lui montait aux joues, elle ne put réprimer un rire :
"Voyons, mon amour... et les enfants ?
-Ne t'inquiète pas pour eux, répondit l'autre en lui caressant la joue d'un index délicat. Tu sais qu'ils ne risquent rien. Il en va autrement de toi..."


Karitas secoua la tête et se cacha derrière sa tasse et ses cheveux démêlés. Elle avait pris cette dernière remarque comme une invitation certes licencieuse, mais séduisante...
Elle avalant une gorgée du breuvage, sentant aussitôt un goût de fer entre ses dents. Le liquide était collant, pâteux, épais. Elle réprima une quinte de toux. Après réflexion, quelque chose n'allait vraiment pas, ce matin là. Ce qu'elle buvait avait toute l'apparence de sang frais. Elle n'avait jamais eu d'enfants et Gabrios était mort depuis plusieurs années déjà. L'homme qui se tenait devant elle était un humain. Ses mèches de cheveux encadraient sa tête, comme une parodie de tentacules. Elle secoua la tête et cligna des yeux. De la sueur perlait de son front. Du bout de la langue, elle tâta ses lèvres ouvertes, sa mâchoire cassée qui irradiait de douleur.


Elle avait les poignets et les jambes entravés par des chaînes à pointes, dont le métal lui meurtrissait la chair. À chaque respiration, elle sentait ses poumons brûler. Ses bras, douloureusement étirés, encadraient sa tête. Elle eut un vertige et cligna plusieurs fois des paupières, pour essayer de comprendre au-delà du rideau de douleur qui occultait le reste de son univers.


Thion n'était pas à quelques centimètres d'elle, mais à plusieurs dizaines de mètres de l'endroit où elle était suspendue enchaînée, avec une véritable armée de démons pour les séparer. En une seconde, aussi vivement que la souffrance qui irradiait dans tout son corps, elle se souvint de ce qui s'était passé, où elle était et ce qu'elle avait subi. Un espoir renouvelé embrasa son coeur, mêleé d'une angoisse sourde. Malgré la distance elle apercevait distinctement l'expression de rage inébranlable qui figeait les traits nobles de l'ours du Nord.


"Thion... tu n'aurais pas dû..." Hoqueta-t-elle, à bout de force. A quelques mètres d'elle, une gargouille démoniaque, foudroyée par une flèche de feu, s'effondra dans une odeur de viande grillée. Peu après, elle perdit à nouveau connaissance.


Revenir en haut
Karitas


Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2016
Messages: 45
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Déc - 20:18 (2017)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Fraeya ne prêtait plus attention à son environnement. Elle gardait du coin de l'œil un peu d'attention pour ses compagnons d'armes. 


Cependant son esprit tout entier se concentrait sur l'objectif de toute sa vie : anéantir Baal. Ses yeux ardents balayaient l'immense salle du trône, repérant les portes latérales qui vomissaient des hordes de démons mineurs ; les alcôves dans les arcades supérieures de la pièce, d'où tombaient en piqué des chauve-souris grotesques ; les lieutenants de l'archennemi, dernier barrage avant l'estocade finale. Tandis que ses lames recourbées traçaient un sillon d'ichor puant dans la marée démoniaque, elle balayait de son regard enflammé ceux qui avaient encore assez d'énergie pour se relever.


Légèrement en retrait, elle ne prenait pourtant pas d'initiative malheureuse. Soigneusement placée dans le sillage de son mentor et maître, elle chercha instinctivement du regard une silhouette familière parmi les autres chasseurs de démons.


Ce moment d'inattention lui coûta une légère estafilade portée par une immense hache. Si elle n'avait pas eu le réflexe de jeter sa tête en arrière, l'arme massive l'aurait probablement décapitée. Au lieu de cela, le moulinet du hachoir finit son mouvement à quelques centimètres du buste de l'elfe. D'un coup de pied bien placé elle frappa la gorge du gangregarde, qui protesta en hoquetant un gargouillis sinistre.


Elle suivit désormais Rathoran, telle son ombre légère, sans plus se soucier d'autre chose que de couvrir ses arrières. Elle brûlait d'envie de planter ses glaives dans ce maudit chien de Baal, évidemment. Mais elle n'avait pas la prétention de le vaincre en combat rapproché, ni de voler cet honneur à son maître vénéré ; elle savait, elle sentait que cette fois rien n'aurait pu détourner son mentor de sa cible.


Elle, son rôle était de s'assurer qu'aucun sous-fifre ne vienne le gêner dans cette ultime traque.


Dernière édition par Karitas le Jeu 4 Jan - 00:04 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Thion MacGallaway


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2016
Messages: 44
Localisation: Royaumes du Nord
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Mer 3 Jan - 23:43 (2018)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Faelwyn invoquait phénix et des flammes pures tandis que Putridius maudissait ses ennemis et les incinérais dans les flammes gangrénées.

Dans le tumulte des combats se trouvait au centre le maître-lame Gromkah, tranchant net les démons qui passaient à portée de sa lame.


L'une des femmes Eredar s'avançait et l'ombre menaçante de ses ailes emplissait de terreur quelques soldats tandis qu'elle incantait un terrible sortilège.






En haut, Krysuum, Feltarion et Fraeya avançaient jusqu'à trouver Karitas enchaînée. 


"Nous devons la libérée, Baal est trop concentrer sur le combat pour nous voir c'est le moment ou jamais, Krysuum, Fraeya bisez les chaînes, je la rattrape."


Krysuum invoquait la foudre contre les chaines les brisant, mais d'autres démons firent irruption, Fraeya tranchât les bras de l'un d'entre eux avant de lui écraser le crâne avec son pied avant qu'il ne puisse émettre de râle pouvant en attirer d'autres, alors que l'Archidruide enfonçait sa lance dans la gorge d'un autre.


Ils finirent de briser les chaînes, le druide pris la forme d'un immense hiboux, et rattrapa Karitas avant qu'elle ne tombe dans le vide pour la déposée près des soigneurs du groupe.


La salle semblait se vidée de plus en plus vue d'en haut... mais le seigneur de l'effroi leur réservait une sinistre surprise et leur envoya une immense boule chaotique... qui pourrait la contrée ?


Dernière édition par Thion MacGallaway le Ven 12 Jan - 21:12 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Karitas


Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2016
Messages: 45
Masculin

MessagePosté le: Mer 3 Jan - 23:55 (2018)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

(Mince je crois qu'on a un mic-mac, Fraeya ne devrait pas suivre le druide Feltarion mais plus probablement son frère Rathoran, c'est ma faute :S ; du coup ce serait sûrement plutôt Vigne qui accompagnerait Feltarion - elle peut tout aussi bien écraser des crânes en les étranglant dans les ronces qui poussent sur ses bras et ses épaules)


Au milieu du petit groupe de baroudeurs qui décapitaient et massacraient les ignobles démons, Elen, la sorcière de cour de Thion, était concentrée comme jamais. Qu'elle soit occupée à ériger une barrière d'arcanes sur ses voisins submergés, à jeter un sortilège de ralentissement ou de déphasage sur une meute de gangrechiens, ou qu'elle fasse tomber une tempête d'echardes de glaces sur un contingent de gardes noirs. Plus les secondes passaient, plus elle se déchaînait. 


Habillée comme d'habitude d'une robe échancrée, bien trop légère et vaporeuse pour faire une tenue de guerre appropriée, elle semblait partout à la fois. Illusion ou réalité elle se téléportait ici, là, en avant, sur les arrières, glaçant ou désintégrant à chaque fois une poignée d'ennemis.


Au fur et à mesure, cependant, que ses sortilèges se déployaient, quelque chose commençait à se craqueler dans son aura magique ; un peu comme si le déchaînement de son pouvoir, qu'elle montrait pour la première fois à son plein potentiel, faisait vasciller quelque chose en elle.


Baal, un sourire méprisant sur sa bouche dentelée, incantait soudain un météore gangréné d'une taille stupéfiante. Elen voltigea sur elle-même, prit conscience du danger, se téléporte devant le groupe et prit une profonde inspiration, le tout en un battement de cils.


Au moment où le projectile du chaos aurait dû balayer les intrus, un puissant dragon, d'une taille respectable, les écailles d'un bleu cobalt intense, interceptait le tir. Elle avait déployé les ailes pour couvrir ses compagnons, encaissant le choc en poussant un grognement rageur.


Ce que le corps d'une Elfe n'aurait jamais pu endurer, l'Elen véritable en était largement capable - bien que son flanc soit désormais marqué d'une profonde blessure grésillante.


Revenir en haut
Thion MacGallaway


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2016
Messages: 44
Localisation: Royaumes du Nord
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Ven 12 Jan - 21:53 (2018)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Profitant de l'impacte causé par la boule gangrenée sur Elen, l'une des immenses femmes man'ari s’élançât, armée d'une lance aux deux bout tranchants, tournoyant sur elle même et tuant les pauvres soldats passant à portée de sa lame.


Courant à vive allure sur l'échine de l'immense dragonne, Taethias serrant dans ses mains sa lame enchantée se servit de la hauteur pour stoper l'élan de l'eredar en lui sautant dessus et brisant ainsi sa lance en deux.


Ainsi armée de deux pauvres morceaux de lance la démone repris sa sinistre danse, le combat faisait rage et l'atmosphère semblait de plus en plus étouffante.


Le duel semblait durer une éternité, le jeune paladin parait et répliquait avec hargne mais cela ne suffisait pas, la démone lui toucha la joue de sa lame lui offrant terrible plaie. Mais le sang-mêlé n'avait pas dit son dernier mot, profitant de la seconde ou il se prit le coups, l'eredar ayant baissée sa garde il lui trancha l'une de ses ailes impies avant de briser l'une de ses cornes.


Se tournant autours, les deux combattants se jaugeaient attendant une ouverture, aussi patient qu'un vieux pêcheur Taethias ne comptait pas attaquer tant que sa proie ne mordrait pas à l'hameçon... ce qu'elle fit au bout de quelques minutes.


Se ruant telle une furie sur le chevalier elle invoquait dans ses coups les flammes infernales de ses maîtres... mais cela n'était pas suffisant, calme comme l'eau Taethias laissait ses coups partir instinctivement comme lui avait appris Gromkah, et leur donnait la puissance d'un géant comme lui avait appris Bardim.  


La pitoyable créature se retrouvant ainsi sans bras et hurlant de souffrance, son cri effroyable fit s'arrêter tout combats dans la salle.


Taethias levant sa lame en l'air déclara : Mes frères, ces monstres ne sont plus immortels, ils saignent et meurent, ce sont eux qui nous craignent ! Ne prenez pas peur, ils sont les proies, nous sommes les chasseurs ! C'est ce soir que se termine le règne de Baal le corrupteur ! GLOIRE AUX BRAVELAMES ! POUR GALLAEROC ! TUEZ LES TOUS !


Alors que le combat reprenait avec violence, assis sur son trône Baal sentait la lame glacée de son bourreau se posée sous sa gorge.
Rathoran se tenait derrière lui, le sourire effroyable du chasseur de démon figea le seigneur de l'effroi.


"L'heure de ton jugement est venue, ma traque prendra fin ce soir..."


Revenir en haut
Thion MacGallaway


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2016
Messages: 44
Localisation: Royaumes du Nord
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Lun 22 Jan - 17:37 (2018)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Utilisant ses puissantes ailes le Nathrezim repoussa en l'air son trône ainsi que le chasseur de démon. Aussi agile qu'un chat, ce dernier repris rapidement pied, au sol, face à Baal tous deux en garde sur la plateforme surplombant le champ de bataille.

- Tu es toujours aussi vicieux Rathoran, ton manque d'honneur me brise le cœur moi qui pensais que nous étions amis... j'aurais espérer être traiter d'une meilleure manière. 


Le démon pris une mine faussement triste.


- Tais toi pleutre, et viens m'affronter qu'on en finisse, cela fait 10 000 ans que nous nous affrontons, il est temps d'en finir !


Khaal, le démon enfermé dans le corps du chasseur se permit d'intervenir dans son esprit :


( Rathoran, ne te laisse pas guider par ta rage, c'est ce qu'il cherche, concentre toi... et si les choses tournent mal... je t'en prie, libère mon pouvoir, seul tu n'es pas de taille )


- Je ne suis pas seul... 


- De quoi parles tu petit elfe ?


Sans même répondre ni marquer de pause, Rathoran se retrouva à portée de lame du démon en une fraction de seconde, le seigneur démoniaque esquiva l'assaut de justesse mais l'elfe n'en avait pas fini... Le guerrier fit tournoyer ses lames avec fureur ne laissant aucune ouverture.


Baal esquivait chaque coups en gardant son air supérieur, mais dès lors qu'il vit le sourire amusé du chasseur de démon, il comprit que ce n'était qu'un jeux...


Baissant sa tête il se vit éviter tout juste de perdre la tête, mais se fit couper une corne, Fraeya était là, sa parfaite danse des lames la rendait aussi gracieuse qu'effrayante, le démon n'eut pas le temps de comprendre qu'il sentit une lame trancher la chaire de sa jambe droite, Telrena l’implacable était là elle aussi. La proie n'eut pas le temps de comprendre ce qui arrivait que Rathoran tournoyant en l'air lui envoyât un violent coups de pied au visage qui le fit tomber contre son trône déjà renversé. 




Thion avait vu la scène, il ordonna à ses hommes de se réunir dans une ultime charge pour brisé l'armée de Baal, créant une ouverture pour affronter les deux lieutenants restants.


Plus haut, se trouvaient Mérigar, Thalathiel et son frère Gereth, les deux archers et le sniper gnome profitèrent de leur avantage pour éclaircir les rangs ennemis à distance, tandis que les magiciens firent pleuvoir des pluies de glaces de feu et d'arcane, les démonistes prirent le contrôle de certains démons et en maudirent d'autres. Les prêtres utilisaient leurs sorts sur leurs alliés pour les empêcher de tomber.


Malheureusement tout cela ne suffit pas pour protéger les valeureux fantassins de la compagnie en première ligne avec leur Commandant, les assauts démoniaques ravageaient leur ligne. L'Ours du Nord essayait tant bien que mal d'encourager ses soldats à tenir les rangs.


Il vit plus loin Vaerya et Bridelion lutter contre les démons et ouvrant un passage dans les lignes ennemis.


Aussitôt, on vit le Maître-lame orc Gromkah courir à une vitesse fulgurante pour son âge à travers la brèche en direction du Seigneur des abîmes, il fut suivi par James l'immense worgen beaucoup moins discret, sans doute voulait-il vaincre l'immense démon avant l'orc.


Les deux guerriers se retrouvèrent rapidement suivis par d'autres combattants.


Le Commandant emporté par sa rage étripait et tranchait tous les démons sur son passage rugissant tel l'ours qui l'habitait, le paladin laissait place au puissant guerrier des royaumes du nord, ses compagnons enhardis par la vision de leur chef firent de même et écrasèrent la moitié des troupes restantes au bout de longues minutes d'affrontements violents.


En haut sur la plateforme du trône de Baal, le combat avait repris et les elfes ne laissaient aucun répit au sinistre Nathrezim.


Alors que la bataille faisait rage, les magiciens affrontèrent la dernière Eredar en vie, elle aussi utilisait de puissant sortilège tout en résistant aux sorts des sorciers de la compagnie.


Un duel de magie fit rage et des explosions d'arcanes, de givre, de feu et de gangremagie illuminèrent la salle. Profitant de la confusions le professeur Putridius s'enivra de l’essence vitale des démons tombant derrière les guerriers.


Le Seigneur des abîmes éclatât de colère en voyant ses troupes se faire décimées par de simples mortels, avançait en faisant trembler le sol sous ses pas chargeant sur les fantassins terrifiés.


Le géant s'arrêta net, quelque chose n'allait pas...


Pendant ce temps, le duel de magie continuait et la tension montais de plus en plus lorsqu'on vit le Magistère Faelwyn léviter au dessus du sol, laissant les flammes du phénix embraser son corps il lançait des nova de feu formant des phénix à une vitesse phénoménale sur l'Eredar, la puissante sorcière stoppa net chaque assaut du mage de sang, profitant de l'ouverture que lui vit son maître Ikarea canalisa une puissante nova arcanique. Lorsque la boule d'énergie pure d'Ikarea fut prête, elle l'envoya sur la sorcière noire, cette dernière résistait tant biens que mal, alors que Faelwyn amplifiait l'attaque de la Dame de l'ours. 


On vit Taethias ouvrir les rang devant lui en direction de l'eredar la prenant par le flanc, une fois à courte portée, l'eredar remarquait le demi-elfe, le jeune homme se mit à genoux et invoquait une bulle de lumière protectrice autour de lui, l'ouverture avait pour but de la distraire.


La démone compris trop tard le plan de ses ennemis, Dorsator lui éclatait déjà le crâne d'un coups de marteau. La sorcière démoniaque ne pouvant plus résister elle finit totalement désintégrée par les sortilèges des magiciens ainsi réunis, alors que Taethias se réfugiait avec Dorsator dans un bouclier de lumière évitant d''être eux aussi détruits.


Le Seigneur des abîmes se frappait la tête, quelque chose s'y tenait à l'instant, le colosse cherchait la chose qui c’était alors logé sur sa tête en vain...


Un terrible coup de lame dans son échine lui arrachait dès lors un cri terrible. Se débattant pour essayer de voir qui était sur son dos il écrasait même quelques-un de ses hommes. 


Alors qu'il gigotait dans tous les sens, c'est l'une de ses jambes, tranchée qui roula sur le sol, puis il eu à peine le temps de voir ce qui arrivait sur lui, que le poing d'un worgen immense s'écrasait dans son œil.


Le démon posait par réflexe sa main sur son œil donnant des coups dans le vide avec sa lance de l'autre main. Des flèches pleuvaient sur lui, et au moment ou il se ressaisit, l'immense gueule d'Elen le dragon bleu se referma sur lui, le souffle glacé du dragon le pétrifia de stupeur.


Alors qu'il se débattait, il leva son arme pour l'enfoncée dans la gorge de la dragonne mais vit le worgen qui l'avait frapper à l’œil sauter depuis la tête de la dragonne utilisant la force de son élan pour agripper la propre lance a double lame du démon et la redirigée sur lui, l'enfonçant d'un bon mètre, le démon repris son arme à temps pour envoyer le worgen contre un pilier le brisant au passage et faisant trembler toute la salle.


Réessayant de tuer la dragonne qui resserrait de plus en plus sa mâchoire sur son épaule gauche, cette fois c'est un orc qu'il vit lui trancher le bras, laissant échapper un cri d'effroi, de peur. Mais il sentait aussi sa queue se faire immobilisée. Des combattants montaient sur son dos, Bridelion lui enfonçait alors ses deux immenses épées dans le dos les rabaissant tout le long de sa colonne vertébrale, tandis que Bardim entrepris de trancher la queue en donnant de multiples coups de haches accompagner du redresseur de torts Taluum.


Le géant était totalement effrayé et hurlait tant ce qu'il lui arrivait était monstrueux, mais ce n'était pas fini, il sentait son ventre se faire ouvrir, James utilisait  ses deux haches au début puis entrepris d'ouvrir l'immense plaie de ses mains laissant échapper les tripes, le démon le repoussait et mis son unique main sur son ventre tandis que son sang se vidait.


Le worgen commençait à escalader le corps du puissant démon, tandis qu'Elen d'un puissant mouvement de cou lui arrachait un morceau d'épaule, alors qu'il était a bout, James s'agrippait à l'une de ses défenses et commençait à essayer de se balancer dessus, jusqu'à réussir à tourner légèrement la tête du démon... assez pour que le maître-lame puisse frapper dans la partie la plus tendre.. et lui trancher la tête.


Le worgen tombait en même temps que la tête, surement c'était-il casser quelque chose lors de la chute et du combat, mais emporter par sa folie guerrière il brandit la tête en l'air en éclatant d'un rire bruyant, Elen portait le worgen jusqu'à sa tête pour le laisser brandir le trophée de la compagnie. 


"Mes frères, nous l’avons fait, regardez ce chien, vous êtes leur cauchemars, MASSACREZ LES JUSQU'AU DERNIER !" 


Laissant le corps du seigneur des abîmes tomber dans la lave gangrenée les combattant se lancèrent dans un dernier assaut sur les démons les massacrants jusqu'au derniers.


James se vit être déposé par Elen contre un pilier pour qu'il puisse se reposer,   le maître-lame s'assied près de lui essoufflé respirant comme un bœuf.


"Bien jouer worgen, je n'en attendais pas moins d'un enfant de Lo'gosh..."


"Garde la tête vieux pourceau, tu l'as tranchée, tu as gagner"


"C'est nôtre victoire à tous, gardez là..."


"Voyez ça comme un gage de paix... et ne parlons pas de victoire trop vite...nous avons perdu trop d'hommes, et les guerriers restant sont épuisés, je ne suis plus en état de combattre... j'ai du me casser un truc...*tousse*"


"Ne m'en parlez pas... je suis vieux et les combats... je suis déjà hors-course."


Baal atterrit au milieu du champ de bataille, les chasseurs de démon étaient à terre en haut. 


Le Commandant observait la scène craignant ce qu'allait faire son ennemis.


Celui-ci pris la parole : 


- Je voit que vous avez réussis à vaincre mes dernières forces... Je suis impressionné... Mais j'ai fini de jouer, sachez que ce ne sera pas suffisant pour me faire tomber... Maintenant... Vous allez... Mourir.


Le Seigneur de l'effroi levait les bras en l'air aspirant ce qu'il restait de l'essence de ses séides. A ce moment on entendait le bruits des sabots puis le hurlement de rage de Krysuum, qui se lançait à la charge souhaitant accomplir sa vengeance et en finir une bonne fois pour toute...


(Correct dans la semaine si j'ai pas la flemme en attendant saignez des yeux ! :* )


Dernière édition par Thion MacGallaway le Jeu 1 Fév - 14:27 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Karitas


Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2016
Messages: 45
Masculin

MessagePosté le: Mar 23 Jan - 19:35 (2018)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Gravement blessée par la déflagration d'énergies démoniaques, la dragonne bleue fit un effort de volonté conséquent pour en ignorer la douleur. Le groupe avait été protégé de l'explosion, et Taethias avait même mis à profit la surprise qui avait saisi la sorcière Eredar, au moment de la métamorphose de la dragonne, pour prendre l'avantage. Elle le laissa poursuivre le combat à la tête des troupes et tourna la tête vers les hauteurs. Un coup d'œil rapide permit à Elen de voir ce que personne n'avait remarqué, à partles silhouettes bondissantes de Rathoran et Fraeya qui s'approchaient des hautes arches sur le côté. Quelque chose s'avançait par là dans un frémissement malveillant et les chasseurs de démon l'avaient senti.


Avec un hochement de tête appréciateur, Elengosa secoua ses ailes, envoyant bouler plusieurs démons au passage, et elle s'éleva pesamment dans l'air. La souffrance qu'elle éprouvait irradiait dans son flanc et, de ce côté, son aile avait plus de mal à s'activer, mais elle continua de prendre de l'altitude. 


Dégringolant de plusieurs corniches voisines, des démons grotesques, dotés d'ailes membraneuses et de serres tranchantes, tournoyaient déjà sous la voûte noire. Il ne fallait pas laisser aux démons l'avantage tactique du contrôle des cieux.


Elle se précipita vers le premier essaim de chiroptères corrompus, en attrapant un de ses mâchoires et deux autres avec ses pattes avant. Elle claqua de la gueule pour broyer purement et simplement le premier, tandis que ses griffes, aiguisées telles des rasoirs, lacéraient les deux autres. Puis d'un virage sur le côté, éclaboussant de son propre sang et de celui de ses proies tous ceux qu'elle survolait, elle vomit un nuage de vapeurs froides sur une autre volée de gargouilles. Celles-ci se changèrent en statues de glace, tombèrent à la verticale et explosèrent en pluies d'écharpes blanches.


Quelques secondes plus tard, un autre groupe de démons volants l'encercla, et ils la harcelaient de leurs dents, becs et griffes, tels des fourmis combattant un scarabée. Plusieurs tranchèrent Ses ailes, d'autres labouraient son ventre plus fragile ou sa gorge. Avec des rugissements épouvantables, elle tournoyait sur elle même pour en dépecer ou en congeler autant que possible. Elle finit par entraîner les derniers dans une chute qui fit vibrer les murs et trembler les colonnes de la salle.


Le souffle rauque, saccadé, les yeux déjà vitreux, Elen gisait confusément sur le sol, à moitié enfoncée dans la fissure que son corps avait provoqué. Elle sentait le sang couler de plus de cent plaies. Il n'était pas nécessaire d'avoir la sagesse d'une dragonne bleue pour comprendre qu'elle était en train de mourir. Elle chercha à se relever en prenant appui sur une patte griffue, mais renonça en sentant qu'elle se l'était cassée en tombant. Elle remarqua, au milieu de la brume de la douleur qui obscurcissait sa vue, une vague silhouette se pencher sur son cou...


Revenir en haut
Thion MacGallaway


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2016
Messages: 44
Localisation: Royaumes du Nord
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Lun 29 Jan - 14:56 (2018)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

C'était là un Réprouvé qui s'approchait d'elle, le Professeur Putridius se posait doucement sa main sur le cou de la dragonne. 


"Je vais essayer d'enrayé la corruption en attendant qu'un soigneur puisse venir... "


Le démoniste aspirait en lui les énergies corruptrices émanant des blessures en espérant retarder l'échéance...




Au même moment Krysuum le chaman se lançait à la charge de Baal, envoyant un premier coups chargé par la puissance du tonnerre. Le coups touchait sa cible, mais le démon semblait insensible. Ce dernier pris ses deux épées s'amusait à parer les coups du Draeneï.


C'est par la suite Thion qui entrepris de se jeter sur le démon, puis vinrent l'Archidruide, Rathoran et le reste, Baal semblait invincible...plus rapide, plus fort, plus puissant même magiquement.


"C'est donc tout ce dont vous êtes capables mortels ?! Ridicule... mais amusant... AHAHAAHAHAHAHA"


Le combat semblait durer une éternité lames s'entrechoquaient, les magies explosèrent dans des feu d'artifice arcaniques.


Krysuum réussis à le toucher réellement, ouvrant une plaie crépitante d'électricité sur son épaule. Emporté par sa colère le démon enfonçait ses lames dans le sol et saisit le draenei par la gorge le soulevant face à lui, aspirant son essence vitale tandis qu'il repoussait le reste du groupe d'un battement de ses immenses ailes.


"Comment ose tu ?! Il est peut être temps que tu rejoigne ta famille, tu es né sur ce monde... "


Le démon rejetais violemment Krysuum contre le sol. "Et tu vas..."


Il lui brisa les jambes de ses sabots, lui arrachant des cris d'effroi. 


"Mourir..."


Attrapant une lance enfoncée dans le sol et avançant lentement vers le draeneï rampant.


"...sur ce monde !" Envoyant la lance dans le dos du chaman, le transperçant et s'enfonçant dans le sol, tandis qu'une marre de sang envahissait le sol, Krysuum tendait sa main en direction de Shanaara et les autres, le visage emplis de rage de son fils Taluum chargeant en direction du démon, alors que son père semblait rendre son dernier souffle.


"JE VAIS TE TUER BAAL !" Taluum envoyait de puissants coups de marteau contre le démon et le combat repris de plus belle.


Dernière édition par Thion MacGallaway le Mar 30 Jan - 00:14 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Dorsator Croc-Azur


Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2016
Messages: 24
Masculin Verseau (20jan-19fev) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 29 Jan - 23:43 (2018)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Dorsator tourna son regard vers Baal et Taluum quand il entendit le cri de rage de ce dernier. Il dût prendre un instant de plus pour voir la lance transperçant le corps de Krysuum. Il sembla hésiter pendant un instant, avant de s'élancer vers le gangregarde qui s'en prenait à Naenya, le poussant par dessus le bord de la forteresse d'un violent coup d'épaule. Il se tourna vers son élève.

"Naenya! Va trouver Dwyfa!"

"Mais..."

"Fais-le tout de suite!", dit-il avant de courir vers le draenei, donnant des coups de masse aux démons sur son chemin. Il s'agenouilla au dessus du corps de Krysuum, les mains déjà pleine de magie druidique avant de retirer difficilement la lance et de la jeter au loin. Il passa ses mains sur la blessure, ignorant tout ce qui se passe autour pour se concentrer sur ses soins.


Revenir en haut
Thion MacGallaway


Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2016
Messages: 44
Localisation: Royaumes du Nord
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 1 Fév - 16:11 (2018)    Sujet du message: La fin. Répondre en citant

Alors que le combat faisait rage et que Thion et ses frères d'armes repoussèrent Taluum pour qu'il évite de subir le même sort que son père, Taluum repris son sang froid, se retournant vers son père, il apercevait Dorsator essayant de le soigner, sans plus hésité il rejoignit le Worgen. Lâchant son imposant marteau au sol pour se concentrer sur Krysuum.


"Père... ne nous laisse pas..." Posant ses mains emplies de lumière sacré sur la blessure béante du vieux draeneï, Taluum essayait tant bien que mal aidé de Dorsator de maintenir son père en vie.



Du côté du combat, Thion semblait tenir en respect Baal pendant plusieurs minutes, le faisant reculer, mais un sourire mauvais s'affichait sur les lèvres du démon, qui, d'un coup d'estoc désarmait le paladin, puis le propulsait contre un pilier d'un puissant coups d'aile.


C'est alors les chasseurs de démons qui reprirent leur combat contre leur cible. La rapidité de ces sombres guerriers n'était plus à prouvée, le démon se défendait difficilement, mais ce n'était pas suffisant, il leur fallait tout donner.


Rathoran libéra sa puissance démoniaque déployant ses ailes, il se jetait à l'assaut de Baal, qui du se concentrer un peu plus sur le vieux chasseur.


Rathoran était usé, mais expérimenté, chaque coups était précis, vifs, puissantss. Mais malgré cela, Baal retenait les coups de l'elfe. Jusqu'au moment ou ils se retrouvèrent tout deux à retenir les mains de l'autre dans un duel du force.


Mais c'était une erreur de Baal, une erreur fatale, son orgueil l'avait conduit à ce qui serait surement la plus grande erreur de son existence.  


Telrena se servit de son frère d'arme pour se jeter en l'air, passant dans le dos du démon et, avant de toucher le sol, lui trancher ses sinistres ailes.


Nërdanel lui tranchait une jambe en arrivant par derrière, alors que Shandri, glissant sous les jambes de Rathoran tranchait le ventre du démon et lui arrachait les tripes à mains nues. Keldyn, enfonçait ses lames dans le dos du démon. Tandis que Freaya, elle, arrivait d'en haut, saisissant les cornes du démon, pivotait en prenant appuis sur sa victime pour lui briser la nuque retournant totalement la tête du démon.




Alors que Baal était défait, les combattant ses rassemblèrent, Rathoran repris sa forme normale, épuisé.


Thion pris la parole "Évacuez les blessés en priorité, Faelwyn, Ikarea, ouvrez nous un portail, on rentre. Je vous remercie fraternité de Constellas, sans vous, nous n'aurions jamais réussis..."


"Les remerciements ne sont pas utile, nous avions un but commun, occupez vous plutôt des blessés..." Dit-Rathoran.




Alors que les Bravelames se remettaient du combat, que certains commencèrent à prendre le portail, que tous soufflèrent enfin. C'était un gémissement qu'on entendait au fond... près du corps de Baal, puis un rire...effrayant, improbable, incompréhensible. Les murs craquaient comme si quelque chose les écrasait petit à petit, quelque chose de puissant, le rire résonnait dans la salle et tous se turent. 




La voix rauque de Baal résonnait. "Non...non, non non... Vous pensiez réellement pouvoir me vaincre aussi facilement ? Vous n'êtes pas au bout de vos peines, j'ai vu la légion tombée sous les coups des mortels, j'ai su que Sargeras n'était rien face à mes anciens maîtres... je les sers à nouveau...Et leur pouvoir, est si enivrant... vous êtes beaucoup trop faibles pour me vaincre. Vôtre existence se termine ici... Hahahahaha !"


Alors qu'une horrible et immense bouche apparaissait sur le ventre du démon, des yeux sur ses épaules son crâne, d'autres bouches et d'ignobles tentacules, dont une qui remplaçait la jambe qu'il avait perdu, ton cou se remettant un place dans un horrible craquement.


Le toit de la forteresse volait en éclat et de sombres mains, semblaient déchiré la réalité, ouvrant de petites failles du vide.


Le Commandant ne comptait pas attendre plus longtemps.


- TOUS AU PORTAIL ! RETRAITE ! FUYEZ NE RESTEZ PAS LA !!


Il eu tout juste fini de crier l'ordre de retraite qu'il vit l'ignoble créature qu'était devenu Baal foncer sur le groupe, sans plus attendre il dégainait sa lame chargeant sur l’aberration dans l'espoir de le retenir, poussant un cri rage et donnant un puissant coups contre Baal une fois à portée... ce qui n'eu aucun effet.


En revanche, le paladin du saisir son bouclier de justesse pour parer le coups d'épée du démon, une parade inutile, car la lame tranchait aussi bien le bouclier que son bras gauche...


Thion se retrouvait à terre poussant des cris d'effroi, des giclées de sang s'expulsant de ce qu'il lui restait de bras. Alors que sa main gisait par terre accrochée à un morceau de bouclier. L'ours du nord était à la merci de Baal qui ne s'arrêtait pas de rire...








(Petite parenthèse, c'est le dernier temps ou vous pourrez influencer l'histoire de l'event, car mon prochain texte signera sans doute la fin de l'event, vos perso peuvent très bien passer le portail ou aller contre les ordres et rester, c'est vous qui décidez <3 )


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:12 (2018)    Sujet du message: La fin.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    la compagnie bravelame Index du Forum -> La Compagnie -> Textes RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com